Previous Page  9 / 44 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 9 / 44 Next Page
Page Background

9

PIANO

/ Patrick Séha

Patrick Séha de Ganshoren a

étudié l'architecture d'intérieur et

paysagiste à La Cambre ENSAV à

Bruxelles et a un penchant pour

les matériaux nobles et massifs.

Pour PER/USE il a créé le fameux

PIANO, qui prouve qu'un porte-

manteau n'est pas nécessairement

unmeuble statique. S'il n'est pas en

usage, le porte-manteau s'aplatit

contre le mur. Pour y suspendre

un vêtement, il suffit d'ouvrir un

des crochets. Le 'coat rack' est

disponible en 2 dimensions (40 ou

80 cm de largeur) et 4 finitions :

hêtre laqué blanc, chêne naturel

huilé, chêne vernis noir et noyer

naturel huilé. Prix de vente

recommandé : à partir de 1.195 €.

Patrick Séha est un ébéniste pur

sang qui travaille toujours à partir

du matériau et des techniques

propres au bois pour créer un

nouvel objet. Au lieu de concevoir

des idées sur papier ou ordinateur,

Patrick travaille de ses mains.

Il crée d'abord un prototype

fonctionnel avant de réaliser les

épures et de passer à la production

en série.

«

Le Piano était à la base un projet

qui devait subvenir à un mon be-

soin de ranger rapidement vête-

ments, chapeaux, chaussures,… et

qui ne devait pas prendre trop de

place une fois inutilisé. Je pense

que ce qui a plu, c’est qu’on est

face à un objet ludique/graphique

et fonctionnel. J’essaie à travers

mes créations de réunir ces trois

critères. Sa structure graphique et

épurée, libère des lattes de sections

carrées qui se plient et se replient

au gré des besoins. Elle se divise en

quatre hauteurs, pour une facilité

d’utilisation à tout âge.

J’ai commencé à réellement tra-

vailler le bois peu après avoir ré-

alisé mon premier prototype du

Piano pendant mes études. J’avais

acheté quelques machines pour

pouvoir le faire, et ça a vraiment

créé une nouvelle passion en moi.

Ensuite j’ai même arrêté ma 5

eme

et

dernière année pour apprendre le

travail du bois dans une petite me-

nuiserie… Ça fait maintenant 6 ans

que je travaille le bois et c’est un

secteur qui ne cesse d’évoluer, nou-

velles essence de bois, panneaux,

placage,… Le travail de même, les

machines permettent de plus en

plus à pouvoir créer sans réelles

limites.

Le bois est un matériau qui a plein

de caractéristiques positives, il

égaille chacun de nos sens, éco-

logique, durable, noble,… Après,

c’est surtout une affection person-

nelle qui fait que j’aime travailler

avec le bois. Comme je dis sou-

vent : même mort, le bois vit tou-

jours. L’essence que j’affectionne

est le chêne car c’est la première

essence de bois noble que j’ai pu

réellement travailler. J’aime aussi

ces caractéristiques physiques et

mécaniques. Mais je travaille prin-

cipalement avec du pin pour réa-

liser mes prototypes; il est moins

coûteux et se trouve dans plusieurs

sections prédéfinies. Pour le Piano,

j’ai un coup de cœur pour la fini-

tion noyer, même si j’affectionne

toutes les finitions, car elles offrent

chacune une personnalité diffé-

rente à l’objet. »

www.peruse.be

PER/USE